Interview | Louis Moreau | Alpha Minds

Cette semaine nous avons rencontré Louis Moreau pour une interview exclusive pour toute la communauté Alpha Minds.

A nul sacrifice, nulle victoire.

Bonjour Louis, peux-tu te présenter ?

Bonjour la communauté Alpha Minds, je m’appelle Louis Moreau, j’ai 25 ans, je suis DJ et producteur belge. J’habite la région de Herve actuellement.

Peux-tu nous raconter ton parcours en tant que DJ ?

C’est simple, j’ai d’abord suivi le parcours classique et j’ai ensuite étudié la comptabilité à Sainte-Marie à Liège. A la fin de mes études, j’ai décidé d’aller dans une école privée en production musicale à Paris. Cela a duré deux ans et j’en suis sorti majeur de ma promotion.

Je suis ensuite rentré en Belgique, j’ai commencé comme DJ résident au Barocco Club et animateur/producteur chez Fun Radio sur la Libre Antenne avec Vinz, qui était à l’époque l’émission la plus écoutée en Belgique. Lors de ma dernière année au Barocco, j’y étais également gérant. Je suis ensuite parti de moi-même afin de passer un cap et tourner la page malgré tout ce que ce club m’a apporté.

J’ai également mixé à Monaco, Bali, dans un des plus gros festivals espagnols à Barcelone, j’ai fait la première partie de Chainsmokers, Marshmellow et d’autres grosses têtes d’affiches.

Au niveau plus régional, on a m’écouté au Hall des Foires (Helmo), Le Holi Colors festival, aux Gardens de Comblain-la-tour, et beaucoup d’autres festivals et évenements en Belgique.

C’est déjà un fameux programme ! Mis à part cette activité/ce métier de DJ, quelles sont tes autres occupations, activités ?

De base, je suis très sportif, même si pour le moment cela ne se voit pas trop (rires). Je pratique l’escrime depuis l’âge de 6 ans, à haut niveau pendant un certain temps. Je joue aussi au golf même si c’est vu comme un sport de vieux, je suis tombé dedans quand j’étais petit comme on dit. Mes parents y jouaient et je trouve ce sport très apaisant.

Bizarrement pour un DJ, je ne suis pas très « sorties ». Je sors uniquement pour voir mes amis mais je préfère un petit restaurant calme, un petit match de foot (surtout si c’est pour aller voir notre ami Alexis De Sart), …

Est-ce que tu exerces un autre métier que celui de DJ ?

Oui, car mon rêve de gosse a toujours été d’ouvrir un restaurant donc j’ai repris des études de chef d’entreprise en horeca afin d’avoir accès à cette profession. J’ai fait 3 ans de stage en tant que cuisinier puis je suis rapidement passé second. Je suis donc second de cuisine à mes heures perdues, lorsque je ne suis pas blessé (rires).

Si tu devais choisir 3 mots pour te définir, quels seraient-ils ?

Généreux, impulsif et sociable.

Tu nous as parlé de ton rêve d’ouvrir un restaurant. Quels sont tes autres projets, tes envies futures ?

L’horeca est un domaine très compliqué, je ne sais pas si je ferai ma vie là-dedans. Ce sont des gros horaires, la vie sociale est réduite. J’ai d’autres petits projets qui doivent rester confidentiels pour le moment, mais vous en entendrez parlez très bientôt…

Concernant la musique, j’essaie de signer sur des gros labels. J’ai reçu le soutien de pas mal d’artistes concernant mes productions (morceaux que j’ai créés entièrement) et ceux-ci me conseillent de les envoyer à tel ou tel label, par exemple Hexagon, le label de Don Diablo dont je suis fan depuis que je l’ai découvert.

Mes projets futurs se résument à ça, essayer de lancer mon entreprise en continuant la musique et en gérant l’événementiel en même temps…

Je suis quelqu’un, qui ne sait pas vivre sans musique. Le matin, je me lève j’ai mon casque sur mes oreilles.

Penses tu qu’à l’heure actuelle c’est difficile de faire sa place dans la musique ?

Aujourd’hui, percer dans la musique est très compliqué, c’est un monde très saturé. Tout le monde peut se dire DJ, il suffit d’aller s’acheter une console et tout est prévu pour pouvoir mixer facilement. Elle est loin l’époque où on apprenait sur vinyles… Pour réellement percer, je pense qu’il faut soit être au bon endroit au bon moment, soit avoir de très très bons contacts. Comme dans beaucoup de milieux, ceci dit…

Je suis quelqu’un qui fonctionne par passion, je fais ça car j’aime la musique. Tu sais moi je suis quelqu’un, qui ne sait pas vivre sans musique. Le matin, je me lève j’ai mon casque sur mes oreilles. Dans la voiture c’est pareil, je ne peux pas rester plus de 30 min sans musique sinon je pète un plomb. Ça a toujours été comme ça!

Pourrais-tu nous donner une phrase ou citation qui te représente, ou simplement que tu aimes bien ?

En fait il y en a deux.

  • A nul sacrifice, nulle victoire. du film Transformers.
  • Les règlements sont faits pour les médiocres et les indécis ; rien de grand ne se fait sans l’imagination. ( Napoléon Bonaparte )

Tu fais maintenant partie de la grande famille Alpha Minds, la meute. Quelles sont les valeurs que tu partages avec les autres membres ?

Le côté écologique. C’est un problème d’actualité et j’y suis sensible. Je pense que nous devons essayer de cohabiter avec notre planète, et ça passe par de petits gestes au quotidien. Et j’aime beaucoup votre initiative de travailler avec du tissu biologique et recyclé, c’est top. J’ai toujours aimé bien m’habiller donc je porte aussi des vêtements de marques qui respectent peut-être moins ces valeurs, mais depuis que vous avez lancé ce projet j’ai toute la panoplie (rires). Et quand un projet comme celui-là émerge, je pense qu’il faut le soutenir et j’essaie de le faire au maximum.

Une dernière petite question, pour toi, qu’est-ce que la définition d’une meute ?

Ca m’a fait penser à une série que je regardais avant, Teen Wolf. C’est par là que j’ai découvert le concept du Loup Alpha.

L’Alpha, c’est le leader. Il gère la meute, montre l’exemple et c’est ce que votre marque fait, selon moi. Alpha Minds montre la voie et je pense que vu le petit nombre de gens qui portent déjà vos vêtements, vous avez réellement créé une meute. On suit tous cette même voie, on suit tous vos valeurs.

J’aimerais terminer cette interview en vous remerciant pour le soutien que vous m’apportez car ce n’est pas que dans un sens, c’est une vraie fierté de pouvoir vous représenter.

Où est-ce que les gens peuvent te retrouver et te suivre sur les réseaux?

Voici les liens de mes réseaux :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *